La Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés saisie :

Nous avons découvert dans l'académie d'Aix-Marseille, un site internet, au bénéfice des syndicats : Cgc, Cfdt, Spelc, Cftc, Cgt, FO , d'organisations professionnelles de directeurs, de représentants d'évêques, de congrégations religieuses, ...

 

Sur ce site, les enseignant(e)s, sont invités à décliner leur identité, situation familiale et professionnelle, voeux d'affectation, ...

 

Jusque-là, ce fichage était réalisé dans d'autres académies via des documents papiers, à Aix-Marseille, il s'agit d'un changement de dimension : la structure catholique s'adapte à l'ère informatique.

 

Est-elle légitime à se susbstituer à l'autorité de l'Etat dans la gestion des mutations ?

 

Non car des règles existent, elles sont codifées dans le Code de l'éducation.

 

Est-elle légitime à produire des règles différentes ?

 

Non car l'arrangement interne (pompeusement nommé 'accord professionnel sur l'emploi dans l'enseignement catholique') n'obéit pas à celles-ci : l'enseignant connu (du syndicat X ou Y, du directeur ou directeur diocésain)  a-t-il plus de chance d'obtenir une affection ou mutation que celui (celle) qu'il ne connait pas.

 

Celui qui travail dans un établissement inconnu de certains a moins de chance d'obtenir une mutation.

 

Nous avons déjà eu l'occasion de dénoncer l'entrisme de certains syndicats dans la vie privée des collègues.

 

Nous voulons sortir de ces pratiques : que les mêmes règles s'appliquent à toutes et tous, quelque soit leur établissement d'affectation, nonobstant leurs connaissances (ou connivences).

DL 27 janvier 2017.pdf
Document Adobe Acrobat [88.0 KB]

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email