Actions syndicales - réforme du collège

Nous étions intervenu auprès du Ministère au regard de notre constat du peu de concertation, de dialogue existant (ou non existant) dans certains établissements privé sous contrat. Nous réclamions une instance de concertation . Instance à mettre en place aussi dans les écoles et lycées ...

 

Une avancée pour la concertation dans l’établissement

 

« Dans les établissements d’enseignement privé sous contrat, l’organisation des enseignements est fixée par le chef d’établissement en concertation avec les professeurs.

L’instance de concertation mise en place, représentative des niveaux et des disciplines, peut participer à la construction du volet pédagogique du projet d’établissement et formuler des propositions quant aux modalités de l’accompagnement personnalisé et de regroupement des élèves.

Elle peut être saisie pour avis sur l’organisation des enseignements pratiques interdisciplinaires. »

Voir ici

 


Nous étions intervenu auprès du Ministère au regard de notre constat de la tendance à fonctionner "en vase clôt", souvent au détriment de la qualité de travail des maitres dans les établissements. Maitres tenus de faire mieux que dans l’établissement voisin, c’est à dire souvent faire à peine autant avec moins .

 

Une avancée pour la carte scolaire des langues :

 

« L’offre de formation en langues vivantes étrangères de l’établissement est définie dans le cadre de la nouvelle carte académique des langues vivantes (public et privé sous contrat), qui sera achevée à la fin du premier trimestre de l’année scolaire 2015-2016. »

 


Vouloir faire évoluer l’enseignement c’est bien, introduire des EPI, pourquoi pas ? mais nous souhaitions une formation à la hauteur des transformations. Cela semble acté. Attention à l’usage de cet argent public, afin qu’il ne soit pas détourné de son objet ...

 

Une formation des enseignant(e)s à la hauteur ?

« Dans l’enseignement privé sous contrat, un abondement des moyens de formation à hauteur de celui de l’enseignement public sera réalisé. L’abondement de ces moyens spécifiques sera fléché vers des actions de formation dédiée à la réforme du collège. Les chefs d’établissement seront invités à participer aux journées de formation destinées aux personnels de direction en début d’année scolaire 2015-2016. »

 


En revanche, nous constatons que les élèves des établissements privé sous contrat pourront avoir des journées de travail plus chargées , avec un temps de pause pour le repas de midi plus court. (qu’en pensent les parents ?)

 

Des élèves qui pourront avoir une journée plus chargées en temps de cours

« La journée est le premier niveau de l’organisation du temps scolaire. Les enseignements doivent être répartis de façon équilibrée entre la matinée et l’après-midi, en veillant au respect d’une pause méridienne d’au moins une heure et demie. Leur amplitude quotidienne est limitée à 6 heures de cours par jour pour les élèves de la classe de sixième, à 7 heures de cours, autant que faire se peut, pour les élèves du cycle 4. Lorsque certaines contraintes locales l’imposent, ces deux dispositions relatives à la pause méridienne et à l’amplitude quotidienne des enseignements peuvent faire l’objet d’une dérogation accordée par le recteur d’académie, par exemple pour des problèmes de transports scolaires ou dans le cadre de classes à horaires aménagés.

Les collèges d’enseignement privés sous contrat ne sont pas concernés par ces deux dispositions. »

voir aussi

la circulaire

 

 

Courrier au Ministère de l'Education Nationale pour exprimer nos inquiétudes quant à la mise en place de la réforme.
En particulier la formation des collègues et le financement de celle ci.
151006 application ref college MEN.pdf
Document Adobe Acrobat [187.3 KB]

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email