Des perspectives de titularisation élargies avec des épreuves de concours adaptées à l’expérience

Les concours réservés auront tenu leur dernière session en 2018. Bien que très imparfait, ce dispositif aura tout de même permis un accès privilégié au contrat définitif ou à la titularisation pour des collgues MA-DA.
 
Pour le Snep-Unsa  l’accès à l’emploi titulaire reste la priorité.
 
Nous militons pour la reconnaissance de l’expérience acquise par nos collègues contractuels : la quasi systématisation de la constitution d’un dossier RAEP pour le concours interne, en lieu et place d’épreuves plus « classiques » telles que la dissertation, est à cet égard une avancée.  Dans l’attente d’un autre plan de dé précarisation, nous espérons que le ministère concrétisera l’hypothèse annoncée lors du dernier bilan Sauvadet, d’une augmentation de nombre de postes offerts aux concours internes.
 
Les marges de progrès restent nombreuses !
 
Reconnaître l’expérience des ex-contractuels, c’est aussi reconnaître le service rendu pendant plusieurs années à l’éducation nationale, à exercer une mission de service public. Le Snep-Unsa demande que cette reconnaissance passe aussi par des conditions d’entrée facilitées dans l’emploi titulaire  : le reclassement, une bonification conséquente pour pouvoir demeurer dans son académie d’origine, sont autant d’améliorations à apporter.

 

Dans l'attente de l'accès à l'emploi titulaire par la réussite au concours, le Snep UNSA réclame le même statut pour les MA-DA  et les suppléants des établissements publics.

Reconnaître l’expérience des maîtres-contractuels passent par l'égalité du statut de "précaire" comme l'UNSA l'a obtenu pour les collègues en situation de précarité des établissements publics. C'est pour nous le minimum de dignité !

 

Nos démarches pour l'obtention de l'égalité n'ont pas portées leurs fruits pour le moment du fait du blocage des organisations de la structure catholique. Voir ICI.

 

Toutes les propositions du Snep-Unsa pour les rémunérations :

Salaire augmenté, c’est une nécessité !

 

 

L'UNSA, 2ème syndicat de l'Education nationale porte avec d'autres syndicats (FSU principalement) les avancées qui ont permis aux enseignants d'avoir un statut à part entière, être fonctionnaire.

 

Tout cela ne sert pas les intérêts de responsables d'organisations maisons qui  se satisfont fort bien du sous-statut qui nous est imposé et qui leur permet d'avoir des décharges syndicales et des invitations au ministère et dans des associations.


Ce sous statut par rapport à celui de fonctionnaire =  salaires et indemnités inférieures,  formations professionnelles squelettiques et impossibilité d'avoir de vraies évolutions de carrière (devenir inspecteurs, professeurs dans le supérieur, au CNED, ...).


Est-ce là le but de l'engagement syndical ?


Sans ce sous-statut imposé (contractuel de droit public et non fonctionnaire), les responsables de certaines organisations syndicales n'auraient probablement pas de décharges d'heures.


Voter pour les 3 syndicats maisons (SPELC, FEP-CFDT et SNEC-CFTC), c'est continuer dans ce système inégalitaire : refus de l'égalité du statut.

 

Ne préférez-vous pas, l'égalité du statut ?

 

A vous de choisir, avec le Snep UNSA, c'est l'égalité !

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email