Réforme voie pro, des intentions ministérielles se précisent :

22 Mai 2018

 

C'est lundi 28 mai que le ministre de l'Education nationale devrait annoncer ce qu'il retient du "rapport Calvez-Marcon" sur l'enseignement professionnel.

 

Les intentions du ministère au sujet de la voie professionnelle (sous statut scolaire ou en alternance) se précisent. Selon nos informations, le Ministre cherche à mobiliser les principaux (et directrices-eurs ?) des collèges et les IA-DASEN (les directeurs départementaux de l'Education nationale) pour orienter plus d'élèves vers cette voie.

"Que ce soit sous statut scolaire ou d'apprenti, la voie professionnelle doit aujourd'hui s'imposer comme une voie de réussite (...) Il est important que les équipes éducatives veillent à encourager les [élèves de 3ème] filles et garçons , quelles que soient leurs origines sociales, à poursuivre dans la voie professionnelle, dès lors que celle-ci correspond à leurs centres d'intérêts et à leurs aspirations".

 

Le Ministère invite les Recteurs à la mobilisation de leurs services (IA-DASEN, CIO, Inspecteurs de l'Education Nationale (IEN) car selon lui :

 "l'ambition des familles ne doit plus nécessairement passer par une décision d'orientation vers la voie générale et technologique".

 

Ce courrier nous renseigne sur quelques indicateurs

 

  • les taux 2017 de demandes d'orientation vers la voie professionnelle (36 % dont près de 3 % pour l'apprentissage),
  • les décisions d'orientation en fin de 3ème (27 % vers la seconde professionnelle, près de 6 % vers la 1ère année de CAP)
  • les décisions d'orientation en fin de 2de (4,7 % vers la voie professionnelle) et le nombre (18 496) ainsi que le taux (9 %) de places vacantes.

 

Le ministre chercherait donc une "une meilleure reconnaissance de la voie professionnelle comme une voie également porteuse d'ambition sociale".

 

 

Avis du Syndicat :

 

Véritable serpent de mer, la reconnaissance de la voie professionnelle comme une filière porteuse, nécessite des moyens en terme d'enseignement professionnelle. La dernière réforme (RVP : rénovation de la voie professionnelle) a lourdement impacté, à la baisse, les volumes d'enseignement "techniques" qui sont la clef de la reconnaissance par les tuteurs, les employeurs et les familles de cette voie de formation.

 

Il est donc fondamental de proposer aux élèves, dans les filières industrielles et tertiaires, une augmentation du temps d'enseignement professionnel afin que les professionnels des métiers (tuteurs, chefs d'entreprise, ...) puissent s'appuyer sur des pré-requis solides.

 

Nous en revenons donc au problème des moyens à mettre en face d'objectifs intéressants.

 

 

Nos articles à ce sujet :

 

un parcours plus progressif en bac pro ?

un CAP repensé ?

des enseignements généraux refondés ?

formation et recrutement des enseignants de LP

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email