Quel avenir pour les campus des métiers et des qualifications ?

28 mai 2018

 

À la suite du rapport de l’Inspection Générale très critique sur le sujet des Campus (CMQ), on s’attendait à des annonces fortes.
 
Le ministre veut faire de ces CMQ « une vitrine de l‘excellence des formations professionnelles » en réduisant fortement le nombre de réseaux labellisés CMQ (on parle d’une trentaine de CMQ au lieu des 78 existants, 3 par région) et en imposant un cahier des charges beaucoup plus exigeant.
Ainsi, Il faudrait pour obtenir le label, offrir un campus « à l’américaine » où sont réunis dans un même lieu géographique des établissements scolaires et d’enseignement supérieur et des CFA, des étudiants en formation initiale, continue, sous statut scolaire ou d’apprenti.
Le campus doit proposer une véritable vie culturelle aux étudiants et un internat pour en faciliter la mobilité.
Le critère principal d’évaluation sera « l’impact positif sur les parcours des jeunes ».
Quant à la gouvernance, elle devra être repensée pour être plus réactive et faire une place aux représentants des personnels, selon le cabinet du ministre.
 
Les CMQ peinent à convaincre pour l’instant de leur plus-value. Néanmoins, on se demande comment le ministère va traiter avec les Régions le dossier des CMQ qui perdraient leur labellisation alors qu’elles peuvent y être très attachées comme vitrine de leur politique de formation.
Surtout, nous souhaitons que cette politique de « sites d’excellence » ne laisse pas pour compte les LP plus « ordinaires » qui n’ont pas la chance d’offrir des formations rares et attractives, qui sont géographiquement plus isolés, et qui, pour autant conduisent de très nombreux jeunes vers la qualification.
 

 

 

 

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email