Profs docs : pourquoi le décompte des heures d’enseignement n’est-il pas appliqué ?

Décembre 2017

 

Le décret 2014-940 d'août 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré prévoit pour les professeurs documentalistes que : "Chaque heure d'enseignement est décomptée pour la valeur de deux heures".
Ce décret a fait couler beaucoup d'encre et ouvert une nouvelle injustice entre les professeurs documentalistes. Ce bégaiement du législateur sur la place de professeur accordée au prof-doc engage, pour l'UNSA, l'évolution de l'École et plus particulièrement des espaces d'apprentissages.
 
Un peu d’histoire : pourquoi le décompte ?
 
Ce décret s’inspire d'un autre datant du 10 janvier 1980, relatif à l'exercice de fonctions de documentation et d'information par certains personnels relevant du ministère de l'éducation nationale. À l'époque, une grande part des collègues pouvait se voir proposer des fonctions de documentation dans les CDI fraîchement créés, leur service hebdomadaire était alors porté à 36h et quand ils exerçaient une heure d'enseignement dans leur discipline d'origine, celle-ci était pondérée.
 
La circulaire du 29 avril 2015 (2015-057) relative à l'application du décret de 2014, au lieu de clarifier la situation, limite les heures considérées comme de l'enseignement à l'AP et aux TPE. L'Unsa avait à l'époque fermement condamné cette lecture très restrictive de la mission d'enseignement des profs docs. Nous avions été à l'époque le seul syndicat à demander au ministère de clarifier cette définition quand d'autres se félicitaient d'une avancée pour la profession.
 
Déconnecter l’ouverture du CDI et le service des profs docs
 
La question du décompte est fortement liée au nombre de postes de professeurs documentalistes, à l'idée que l'on se fait d'une formation et de la politique documentaire et à la gestion des espaces disponibles dans les établissements. En effet chaque heure accordée en décharge correspond bien souvent à une heure d'accueil en moins.
 
Pour cette raison, à l'Unsa demande la déconnexion du service des profs docs avec les heures d'ouvertures du CDI. L'Unsa revendique un texte de cadrage national pour favoriser la vie de l’établissement et des élèves en dehors de la classe, en permettant aux professeurs documentalistes de disposer de moyens humains tels que des AED, services civiques et ou CUI. Ces moyens permettraient de concilier leur investissement dans les actions pédagogiques et l’ouverture du CDI.
 
Dans l’immédiat, l'Unsa continue à porter sa revendication pour que chaque établissement dispose a minima d’un professeur documentaliste à temps complet. Ce n'est pas une mince affaire quand la logique de la structure catholique est de préférer des ouvertures de classes avant tout (voir problème des MA-DA, temps incomplet + HSA, insuffisance d'IMP, ...)

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email