Formiris : où va l'argent public pour la formation des enseignant(e)s ?

Se former en début de carrière, se maintenir à niveau au cours de celle-ci, changer de matière d'enseignement, parfois changer de métier,  voilà nos préoccupations.

 

Pour cela, l'impôt des francais (de tous les francais) est mis à contribution. Le ministère fait le choix (discutable)* depuis 2005 de verser un chèque de 37 millions d'euros à une association loi 1901, Formiris contôlée par les représentant(e)s des évèques, des directeurs et de 3 organisations syndicales (Spelc, Cfdt et Cftc).

 

* Ce choix est discutable car les enseignant(e)s disposent déjà d'un dispositif - GAIA - pour partir en formation et -Imagin - pour se faire rembourser de leurs frais.  Ils disposaient de lieux de formation les IUFM devenues ESPE.

 

Rapporté au nombre d'enseignant(e)s cela ouvrirait un droit d'environ 260 € par année et par enseignant.

 

Le ministère nous informe (par un courrier en date du 9 mars 2017) que Formiris consacre 20% à des frais de gestion.

 

Les enseignant(e)s pourraient donc logiquement disposer d'un crédit individuel de 208 €.

 

Or dans l'établissement, la direction les informe que ce droit est d'environ ... 24 € (en baisse par rapport à 2016).

 

de 208 € à 24 €  il manque donc 184 €  soit plus de 25 millions d'euros, uniquement pour l'année en cours. 

 

En pendant ce temps, tel directeur, ou FORMIRIS refuse des formations, refuse de rembourser des frais liés à la formation professionnelle.

 

Gageons que l'argent public n'est pas perdu pour tous.

Avis du syndicat :

 

Les enseignant(e)s disposent déjà d'un dispositif d'inscription et de remboursement des frais via les serveurs du rectorat (GAIA, IMAGIN).

Ces dispositifs ont fait leurs preuves : les inscriptions sont simples et les remboursements par virement sont limpides.

 

C'est pourquoi nous demandons au ministère de verser directement à chacun des rectorats la quote-part par académie pour les formations des enseignant(e)s.

 

Depuis 12 ans, FORMIRIS a largement eu l'occasion de s'enrichir, c'est désormais au tour des enseignant(e)s que de s'enrichir de savoirs et connaissances professionnelles.

PJ : courrier IGEN

Courrier m. le ministre

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email