A bac nouveau, nouvelle indemnité !

 

22 février 2018

 

Le syndicat s’est adressé au ministre pour demander la création d’une nouvelle indemnité d’examen « épreuves en cours d’année ». Le nouveau bac général et technologique ne peut pas se traduire concrètement par « travailler plus pour gagner moins ».

 

Nous le savons, seules les épreuves terminales nationales du baccalauréat donnent actuellement droit à indemnités. Toutes les épreuves qui se passent en cours d’année ne donnent pas droit à une indemnité spécifique. C’est le cas par exemple des épreuves en cours d’année en langues vivantes, de l’évaluation des « compétences expérimentales » en sciences physiques-chimie ou en SVT ou le CCF en EPS. La charge de travail importante générée par ces épreuves n’est pour l’instant pas reconnue.


Des épreuves en cours d'années non-indemnisées jusqu'à maintenant pour les enseignants des lycées.
 
Dans le contexte du nouveau baccalauréat, les épreuves en cours d’année (non-indemnisées) vont se multiplier alors que les épreuves terminales (indemnisées) ne concerneront plus - hormis le français et la philosophie - que les enseignements de spécialité pour un nombre restreint d’élèves.
 
En clair, si le statu quo perdurait, l’immense majorité des enseignants serait appelée à travailler plus et gagnera moins. Inacceptable !
 
C’est pourquoi nous nous sommes adressés au ministre pour exiger la création d’une nouvelle indemnité d’examen « épreuves en cours d’année ».

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email