Maître formateur, classe exceptionnelle, ce que nous réalisons pour la transparence

6 juillet 2018

 

Le Syndicat est intervenu auprès du Ministère au sujet de la fonction de Maître formateur dans le 1er degré.


Nous voulons que le dispositif officiel , prévu réglementairement, soit accessible à tous les collègues du 1er degré et pas uniquement aux fonctionnaires qui exercent dans les établissements privés sous contrat ou publics. C'est le sens de l'article L914-1 du code de l'éducation (ici).

 

CAFIPEMF et Maître formateur

 

De notre point de vue, cette fonction doit être ouverte, en toute transparence, aux collègues intéressés par cette fonction.

 

Cette formation doit se tenir dans un cadre clair, avec une certification attribuée par des Jurys compétents, indépendants de tout groupe de pression.

 

Actuellement une association enregistrée auprès de l'instance en charge de la transparence de la vie publique (HATV) au titre du lobbying relatif à la "hausse de la taxe foncière des établissements scolaires associés par contrat à l’État à la suite de la réforme des valeurs locatives" s'arroge le droit de former qui elle le souhaite, selon ses critères, avec ses jurys désignés par elle ...

 

Nous ne sommes pas d'accord avec les autoproclamés décideurs/formateurs des formateurs.  A fortiori quand un dispositif transparent existe déjà.

 

Au-delà de l'aspect formation professionnelle, la fonction de maitre formateur peut ouvrir droit à la classe exceptionnelle. Donc dans un souci d'équité et de transparence, nous voulons que le ministère (DASEN, IEN) contrôle le dispositif.

 

Devant le refus du Ministère de prendre en compte nos demandes, nous avons saisi le juge compétent.

 

Affaire à suivre.

 

 

 

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici


Appel

Email