3ème prépa-métiers : la 3ème prépa-pro avec moins de moyens !

20 janvier 2019

La loi pour choisir son avenir professionnel crée les classes de « Troisième prépa-métiers » en remplacement des troisièmes prépa-pro et des dispositifs d’initiation aux métiers en alternance (DIMA).
En passant, le ministère prévoit de récupérer 2 heures sur la grille horaire hebdomadaire. Inacceptable.
 
En 2015, la 3e prépa-pro a été adaptée à la réforme du collège en conservant globalement le nombre d’heures accordées par division. Nous nous sommes battu avec succès pour que cette classe bénéficie comme toutes les classes de troisième des 3 heures de dotation supplémentaire mais concrètement, ces heures sont rarement données par les rectorats alors qu’elles sont indispensables : les LP doivent donc régulièrement piocher dans les dotations accordées pour d’autres sections afin d’améliorer les conditions d’enseignement et d’apprentissage dans ces classes.
 
Pour le Snep-Unsa, la création des troisièmes prépa-métiers doit être l’occasion d’améliorer la situation en créant une dotation complémentaire modulée en fonction des effectifs, proposition que nous avons défendue en 2015 mais qui n’a pas été retenue à l’époque. Manifestement, ce n’est pas l’objectif du ministère qui propose une grille horaire revue à la baisse (globalement deux heures en moins) mais qui n’a pas l’intention de réinjecter ces heures dans la dotation pour permettre de créer davantage de groupes à effectif réduit ou financer de la co-intervention. Ces économies sur le dos d’élèves le plus souvent en grande difficulté sont inacceptables.
 
Selon le projet, pas encore totalement arbitré, qui sera présenté au Conseil supérieur de l’Éducation de janvier, le ministère prévoit de :
  • supprimer une heure de découverte professionnelle sur les six,
  • supprimer une heure d’EPS sur les trois,
  • supprimer une demi-heure en enseignement scientifique sur les quatre heures,
  • supprimer un quart d’heure en LV2 sur les deux heures trente.
  • créer un accompagnement au projet et à l’orientation de 45 minutes.
 
Au passage, pour pouvoir supprimer le quart d’heure en LV2, il imposerait un découpage en séquences de 45 minutes pour les langues vivantes. On imagine d’ici la mise en œuvre de ces séquences courtes dans des établissements où toutes les séquences font 55 minutes.
 
Au Snep-Unsa, nous contestons le bien-fondé de ces choix : les jeunes scolarisés en 3e prépa-métiers doivent en particulier pouvoir bénéficier au minimum du même horaire d’EPS que les autres élèves en collège. L’accompagnement du projet est indispensable mais c’est un des objectifs de la découverte professionnelle. Il faut donc maintenir son horaire actuel, ce qui évitera de ponctionner les horaires des enseignements généraux.
 
En conclusion, le Snep-Unsa demande le maintien de la grille horaire actuelle et la création d’une dotation complémentaire spécifique pour permettre de mieux accompagner les jeunes scolarisés en 3e prépa-métiers vers une orientation choisie et réussie.

 

Tweets de Snep UNSA @snep_unsa

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SNEP-UNSA SIREN 811 768 068, 21 RUE JULES FERRY 93170 BAGNOLET

Appel

Email