Fermetures (ouvertures) de classes pour la rentrée 2019 : les conditions des professeurs d'abord

20 décembre 2018

Malgré des effectifs en hausse et des directions d'établissement qui remplissent de plus en plus nos classes, globalement, nationalement, le ministère détruit des emplois d'enseignants :

- 189 dans le 1er degré.

- 361 emplois dans le 2nd degré

 

 

Les collègues des académies de Besancon, Caen, Clermont, Dijon, Limoges, Nancy-metz, Orléans, Poitiers, Reims, Guadeloupe et Martinique devraient être touchés particulièrement.

 

Quand des classes ferment, rappelons que le fonctionnaire retourne dans un établissement public ou l'enseignant en contrat définitif peut devenir fonctionnaire. Chaque année le syndicat suit soit la situation d'un établissement nationalisé soit la situation de collègues qui deviennent fonctionnaire.

 

Les collègues des académies de Besancon, Caen, Clermont, Dijon, Limoges, Nancy-metz, Orléans, Poitiers, Reims, Guadeloupe et Martinique devraient être touchés particulièrement.

 

Dans les académies, des collègues MA, suppléants pourraient être en première ligne.

 

Rappelons la position du syndicat :

  • le débat sur les ouvertures de classes doit se tenir dans les instances officielles (comité académique de l'education nationale : CAEN, comité départementaux de l'éducation nationale : CDEN),
  • avant d'ouvrir des classes, par le jeu de "redéploiement", l'Etat doit se préoccuper de ses enseignants et leur assurer un salaire décent : les MA du privé doivent obtenir le même statut que leurs homologues du public.

 

A ce jour la structure catholique fait ses petits arrangements dans l'ombre : elle sait pouvoir compter sur ses 3 syndicats-maisons pour bloquer l'égalité du statut de suppléant, ce qui lui permet d'obtenir des ouvertures de classes.

 

Le Snep UNSA a fait le choix de ne pas adhérer au projet de l'enseignement catholique en n'adhérant pas à ses associations (Codiec, Caec, Cnec, ...). Dès lors il est logique que nous demandions à l'autorité rectorale :

  • l'application des textes réglementaires qui prévoit l'étude de la carte scolaire, dans la lumière, en CAEN et CDEN,
  • l'égalité du statut de suppléant.

 

SNEP - UNSA
21 rue Jules Ferry
93177 Bagnolet cedex 

 

Téléphone

0652608311 0652608311


contact(at)snep-unsa.fr


Vous pouvez aussi utiliser notre formulaire en ligne. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à nos lettres d'informations ou vous desabonner .

 

Cliquez ici

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© SNEP-UNSA SIREN 811 768 068 responsable légal f. Pécot , 21 RUE JULES FERRY 93170 BAGNOLET

Appel

Email